Connaitre Ses Seuils Cardio Ventilatoires SV1 & SV2.

Les seuils cardio-ventilatoires SV1 ( seuil aérobie, environ 55% de la VO2Max) et SV2 (seuils anaérobie, environ 80% de la VO2Max) chez « mon stade » sont calculés grâce aux informations collectées à partir de notre respiration dans le masque.

Test à l’effort 3.

Comment Arrive t’on à l’Acidose :

Au fur et à mesure de l’intensification de l’effort nous allons vers l’hypoxie tissulaire (manque d’oxygène). Nous allons fabriquer de l’acide lactique, produire des lactates jusqu’à l’hyperlactatémie (plus de 5mmol/l pour un taux normal pour un adulte 2mmol/l). Nous respirons fort mais l’oxygène véhiculé vers les muscles n’est plus suffisant par rapport à l’effort fourni, nos muscles vont arriver à un stade où ils vont consommer plus de sucre que d’oxygène lors de la glycolyse et on expire de plus en plus du gaz carbonique.  Le PH (serait sous les 7.30 en fin de test) et le taux de bicarbonate chutent, vous atteignez l’acidose lactique = Vous finissez par être cuit, cuisses tétanisées !

Rassurez-vous lors du test, c’est dur parce qu’on va chercher le plus loin possible, mais on n’en arrive pas à l’état « bon pour une hospitalisation immédiate », notre corps nous dit stop bien avant !

 = >  lors du test d’effort, l’appareil enregistre nos échanges gazeux soit : l’évolution de notre consommation d’oxygène lors des inspirations et de notre taux de rejet de gaz carbonique lors des expirations : c’est ce qui permet d’identifier les seuils ventilatoires  SV1 aérobie et SV2 anaérobie.

A noter :

  • Les pourcentages pour situer les seuils sont variables en fonction de la qualité de l’athlète ; s’il est débutant ou âgé, intermédiaire ou coursier. Les seuils seront plus bas pour un débutant et plus haut pour un athlète aguerri.
  • Le pourcentage des seuils peut s’obtenir avec des tests de goutte de sang pendant l’exercice pour quantifier la charge de lactates (taux de lactatémie) produit par l’organisme pendant l’effort quantifié en millimoles, l’entrainement spécifique à partir des seuils aide à développer la tolérance aux lactates. Le taux de lactatémie en fin de test à l’effort dépasse les 8 mmo/l.

Il existe sur la toile un immense débat contradictoire concernant le phénomène qui conduit à l’impossibilité de poursuivre une activité élevée. Au début c’était la faute à l’acide lactique, puis c’est la faute à l’hypoxie du muscle qui consomme plus de sucre que d’oxygène et à la production de lactates qui en découlerait, ce qui est encore contesté ailleurs. En fait, il se produit un enchaînement de processus chimiques plus ou moins en interaction les uns avec les autres et il semble que le pur responsable n’ait pas été définitivement isolé.

Dans tous les cas, le résultat est sans appel, pour nous : l’oxydation musculaire, c’est les cuisses en feu et l’impossibilité de poursuivre, ça on comprend très bien !

Pour en savoir plus sur le débat vous pouvez  consulter la publication de la revue Staps sur cairn.info ou la publication du Service de Réanimation médico-chirurgicale de l’Hôpital Saint-Roch de la Faculté de Médecine de Nice.

Correspondance des Seuils Ventilatoires SV1 et SV2 :

  • Sous le seuil SV1, c’est un entrainement dit d’endurance fondamentale, la production d’acide lactique est faible, c’est l’allure pour toutes les épreuves de très longues distances. Il est important de noter le mot « fondamentale » car il faut intégrer cette allure dans les entraînements hebdomadaires.
  • Pour l’entrainement dit aérobie: Il s’agit de sorties avec maintien de la puissance entre les SV1 et SV2  pour développer la capacité d’endurance. C’est aussi la plage d’intensité  « brûle graisse » mais vous produisez déjà des lactates, le seuil SV1 se situe au passage au dessus de 2 mmo/l. A partir de 120 Watts et 119 puls pour moi.
  • Pour l’entrainement dit anaérobie: Il faut travailler des séries et des sprints à une intensité supérieure à SV2 pour pousser les muscles dans leurs retranchements et les amener à développer une accoutumance et une résistance à l’effort intensif. Quand on est à SV2 et plus, les muscles durcissent et l’acidose vous guette si vous ne gérer pas les exercices, le seuil SV2 se situe vers un taux de lactatémie 4 mmo/l. Au-dessus de 180 Watts et 142 puls pour moi.
Visualisation des seuils SV1 et SV2 SP.png
Visualisation des seuils aérobie SV1 et anaérobie SV2.

Sur ce graphe retracé pour une lecture simplifiée, on remarque très clairement deux infléchissements dans la courbe des pulsations cardiaque, qui permettent de visualiser les zones des seuils SV1 et SV2.

Le Déflexion Point est le point correspondant au croisement de la courbe FC (cardiaque) avec la courbe de puissance, il pressente aussi la zone du SV2.

L’entrainement spécifique pour la performance doit aider le corps à supporter ce niveau SV2 et à le maintenir sans atteindre l’acidose.

C’est le rôle des séances fractionnées avec des séries ciblées qui nécessitent de pousser au-delà de ce seuil SV2 par petites doses et par répétitions qui devraient amener à cette possibilité physique.

= > C’est à SV2 strict minimum qu’il faut pédaler pendant une heure pour un record de l’heure cycliste sur piste.

Suite :  Décryptage du Jargon du Test à l’Effort

Article précédent  : Ce qu’un Test à l’Effort Peut Nous Apprendre

  • Likez les articles en bas de page, Intervenez directement sur les pages des articles, abonner vous pour être informé des derniers articles. Communiquez avec nous via la page contact.
  • C’est important pour le développement du projet de record de l’heure et pour la vie du site.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s